L’IUFM des Pays de la Loire, partenaire de l’ENI de Kindia dans la durée

vendredi 13 mars 2009, par Alpha Oumar KEBE

Des formateurs et trois stagiaires de l’IUFM des pays de la Loire, site de Laval sont intervenus auprès d’enseignants et étudiants de l’école normale de Kindia en république de Guinée.


L’IUFM des pays de la loire et l’école normale d’instituteurs de Kindia ont signé il y a deux ans une convention. Les deux établissements déclarent vouloir développer entre eux, une coopération en vue d’enrichir et de diversifier leurs actions dans le domaine de la formation, de l’éducation, de la recherche en éducation.

A l’occasion de cette nouvelle rencontre et afin de sceller les liens qui unissent les deux établissements, les formateurs ont remis la médaille de l’IUFM des pays de la loire, ainsi que le livre de la Mayenne offert par la municipalité de Laval au Directeur de l’Ecole Normale d’Instituteurs.

Ce travail commencé depuis plus de quatre ans a pour objectif de développer l’apprentissage du Français par l’intermédiaire de l’EPS.Cette année Katia Demange , Lucas Grandin et Anne –Lise Gendry stagiaires de seconde année à l’IUFM de Laval sont allés à Kindia ville située à 120 kilomètres à l’Est de Conakry en guinée pour enseigner le français par l’intermédiaire de l’EPS.Pendant trois semaines , ils sont intervenus dans trois écoles situées, l’une en ville , la seconde à la périphérie de Kindia et la troisième en brousse et ont proposé une démarche pédagogique élaborée avec leurs enseignants.

Cette démarche se construit en trois temps :

- Tout d’abord les stagiaires interviennent en classe, ils font parler les élèves sur ce qu’ils vont réaliser en E.P.S. A l’aide d’échanges et de lecture de schémas les élèves acquièrent du vocabulaire relatif à ce qu’ils vont mettre en œuvre.

- Puis, les élèves vont vivre les situations étudiées en classe sur le terrain.


- Enfin dans un troisième temps les enseignants reviennent en classe pour procéder au bilan de la séance. Les élèves sont amenés à oraliser et à construire des textes relatifs à leur pratique. Ils apprennent à exprimer, déchiffrer et lire des textes issus de leur vécu en EPS.

Les deux enseignants, grâce à l’appui de la MAIF, de Solidarité laïque, de Guinée44 par l’intermédiaire d’un projet PESI, ont rejoint les stagiaires pour huit jours et sont intervenus dans les écoles, mais aussi à l’école normale d’instituteurs de Kindia auprès des étudiants. Ils ont chacun dans leur domaine précisé leur démarche. L’apprentissage de la lecture prend du sens pour des élèves quand les connaissances à acquérir proviennent de leur vécu. Déchiffrage et construction de sens sont de cette manière acceptés avec plus d’enthousiasme.

Dominique Cerda – Dominique Pichot

Formateurs IUFM des pays de la Loire Site de Laval