Signature d’une convention avec le Ministère de l’environnement guinéen

vendredi 26 avril 2019, par Aurelie Cauwelier

RAPPEL DU CONTEXTE

Les ONG Guinée 44 et BISS se sont engagées depuis 2010 dans la conduite d’un projet de développement, en République de Guinée, d’une filière de cuiseurs à bois économes, sur la Préfecture et la Région Administrative de Kindia, puis la Basse Guinée. Depuis l’origine, elles conduisent le projet en partenariat avec l’APEK-Agriculture (Association pour la Promotion Economique de Kindia), Organisation guinéenne à but non lucratif et œuvrant dans le développement rural.

En 2016 et 2017, ces trois organisations ont capitalisé leurs expériences afin de réfléchir aux orientations à donner au projet et à l’organisation des partenariats.

En 2018, le projet est entré dans une nouvelle phase de développement dont les objectifs globaux sont :

  • Améliorer les conditions de vie des familles guinéennes démunies, notamment des femmes
  • Contribuer au renforcement des capacités des acteurs locaux, notamment des femmes, pour promouvoir une économie locale dynamique et durable
  • Contribuer aux politiques locales et nationales en matière d’accès à l’énergie et de protection de l’environnement via la lutte contre la déforestation et la gestion durable des ressources en bois.

La démarche du projet, recherchant et favorisant la participation et l’implication des différents acteurs qui composent les Préfectures, Régions Administratives et la Guinée Maritime (pouvoirs publics, acteurs professionnels, sociaux, citoyens) est ainsi cohérente avec les cadres d’orientations stratégiques et politiques nationales actuelles.

Par ailleurs, le projet a déjà soutenu la réflexion nationale sur le thème de la diminution de la surexploitation des ressources naturelles et la prise en compte du changement climatique en organisant un atelier national de promotion des foyers améliorés en juin 2015.

Les recommandations issues de cet atelier ont également alimenté les travaux et propositions de la République de Guinée lors de l’élaboration de sa Contribution Prévue Déterminée Nationale dans le cadre de la Convention des Nations Unies sur les Changements Climatique et de la préparation de la COP 21 à Paris en 2015. Celle–ci a notamment retenu un objectif de « structuration de filières industrielles locales permettant l’introduction d’au moins un million (1 000 000) de foyers améliorés ».
Le projet COFIFAM (Consolidation d’une filière de Foyers Améliorés en Basse Guinée) s’inscrit ainsi dans une démarche de contribution aux engagements pris par le Gouvernement Guinéen dans la lutte contre les effets du changement climatique.
Ainsi, Guinée 44 et le Ministère de l’Environnement, des Eaux et Forêts entendent renforcer et formaliser leur coopération pour le pilotage et la mise en œuvre du projet COFIFAM.

LA CONVENTION AVEC LE MINISTÈRE DE L’ENVIRONNEMENT

Pour le Ministère de l’Environnement, des Eaux et Forêts, la présente convention signée par le Ministre de L’Environnement des eaux et Forêt Monsieur OYE GUILAVOGUI entre dans sa stratégie globale d’appui aux acteurs et initiatives contribuant aux engagements de l’Etat Guinéen dans la lutte contre les changements climatiques, formalisés sur la période 2016-2030 dans le Document de la Contribution Nationale Déterminée (INDC) élaborée pour la COP21.

Pour Guinée 44, la présente convention signée par son président Monsieur Pierre DEMERLE entre dans sa stratégie globale de coopération au développement local de la Guinée. La participation effective des pouvoirs publics à la gouvernance et à la conduite du projet COFIFAM contribuera à la pérennisation des acquis du projet.

La cérémonie de signature s’est déroulée le 16 mars 2019 au Ministère de L’Environnement sis à Kolèah en présence de Madame Chantal GAUDICHAU, Représentante Pays de Guinée 44.

OYE GUILAVOGUI, Ministre de l’Environnement des Eaux et Forêt et et PIERRE DEMERLE, Président de Guinée 44
Cérémonie de signature de la convention Guinée 44- MEEF. De gauche à droite : Chantal GAUDICHAU, OYE GUILAVOGUI et PIERRE DEMERLE

Facinet SYLLA, Responsable du Projet COFIFAM