Retour d’un voyage d’inspiration sur le modèle de gestion communautaire des déchets

mercredi 8 août 2018, par Aurelie Cauwelier

« Notre ambition, faire de Kindia, la commune de référence en guinée, en matière de gestion des déchets solides », participants au voyage d’inspiration à Kaokack.
Retour sur ces quelques jours en immersion.

Comme annoncé dansl’article du 25 juin dernier,, 14 citoyens de Kindia se sont rendus à Kaolack, au Sénégal, du 23 au 29 juin pour s’inspirer du modèle de gestion communautaire des déchets ménagers.

Ce voyage, organisé dans le cadre d’échanges de pratiques entre les acteurs de Kaolack et de Kindia sur les modalités de gestion des déchets ménagers, a permis de renforcer les compétences pour tendre vers une amélioration du service dans les quartiers et contribuer à l’évolution de la politique locale. Le travail a été conduit sur le terrain en trois jours avec l’appui et le soutien de l’ONG ASDES (Association Sénégalaise pour un Développement Equitable et Solidaire).

L’équipe de Kindia était composée de : 10 membres des comités de Quartier, 2 représentants de la Commune et l’Agence Communale de l’Eau et de l’Assainissement (ACEA), du représentant des Collecteurs de déchets et du Responsable Projet Déchets de Guinée 44. Ce fut l’occasion pour eux d’observer la mise en oeuvre de la gestion communautaire des déchets ménagers, de visiter les installations et d’échanger avec les acteurs en charge de la gestion des déchets.

Ce fut l’occasion de rencontrer :

  • Les élus et techniciens de la Commune de Kaolack, responsables politiques et moraux de la collecte des ordures ménagères, « maître d’ouvrage » des projets d’assainissement
  • Les cadres de l’ONG ASDES qui ont un rôle d’accompagnement, appui-conseils auprès des acteurs communautaires et de la municipalité
  • Les membres du cadre communal de Kaolack, coordinateurs institutionnels et stratégiques du système de ramassage des ordures par les charrettes
  • Les membres des comités de quartier en charge de la gestion des déchets
  • Les citoyens – abonnés au service de ramassage des déchets et bénéficiaires de crédits
  • Les femmes des associations valorisant les déchets plastiques en objets d’art
  • Les gestionnaires de l’unité de valorisation des plastiques durs
  • Les collecteurs de déchets (charretiers).

Les différentes rencontres et visites dans la commune de Kaolack ont permis aux participants :

  • De comprendre que la gestion communautaire des déchets nécessite une approche de gestion participative et citoyenne des ordures
  • De mesurer le niveau d’implication des communautés dans l’assainissement et d’évaluer la pertinence des instances mises en place par la municipalité, leurs rôles et responsabilités dans la filière
  • De s’imprégner des relations existantes entre les pouvoirs publics, les habitants et les opérateurs pour organiser et garantir le service de gestion des déchets
  • D’analyser les conséquences sanitaires dans une commune sans infrastructure de gestion des déchets (plateforme de traitement, décharge,…)
  • De saisir la valeur du « principe de pollueur payeur – PPP » dans la gestion des ordures ménagères (autonomisation/viabilité) et maitriser tout le circuit économique de gestion
  • De comprendre que les déchets sont des matières valorisables qui peuvent redevenir utiles pour l’homme, « Rien ne se perd, tout se transforme »

En conclusion, de saisir tout le dispositif organisationnel et opérationnel d’une BONNE GESTION COMMUNAUTAIRE DES ORDURES MENAGERES.

Ce travail a été possible grâce au projet « consolidation de la gestion des déchets solides dans 2 quartiers et au marché de la Commune Urbaine de Kindia », financé par ADEME-Syctom.

Une restitution est prévue à la rentrée sur les radios locales tandis que les résultats de la mission seront analysés et appliqués au contexte local.

Alexis Faya OUENDENO
Responsable projets Déchets