Réalisation d’un bilan partenarial : APEK Agriculture – Guinée 44

mardi 22 mai 2018, par Aurelie Cauwelier

QUE FAIT L’APEK AGRICULTURE ET QUELS LIENS AVEC GUINÉE 44 ?

L’APEK Agriculture – Association pour la Promotion Economique de Kindia - est une ONG de développement agricole issue de la coopération entre la Loire Atlantique et Kindia. Ses programmes et actions œuvrent en faveur d’une amélioration de la production agricole en vue de l’augmentation des revenus des producteurs pour un bien-être économique et social.

Depuis 25 ans, Guinée 44 et APEK Agriculture travaillent ensemble pour mettre en œuvre des projets de développement dans les domaines de l’agriculture et de l’environnement : structuration de groupements de paysans, aménagements de bas-fonds, vulgarisation d’itinéraires techniques, promotion de cuiseurs à bois économes, etc. Après tant d’années de collaboration, les responsables des deux structures ont jugé nécessaire de faire un bilan de ce partenariat. Ainsi début avril, Pierre Demerlé, Président de Guinée 44, a rejoint deux autres administrateurs de Guinée 44 ( Bernard Suaud et Michèle Pelé) déjà présents en Guinée pour les Assemblées Générales des deux MFR nouvellement crées, afin d’engager avec les représentants d’APEK Agriculture ce bilan partenarial.

UN BILAN NÉCESSAIRE AVEC NOTRE PARTENAIRE APEK AGRICULTURE

Pendant deux jours, 3 élus et 3 cadres de chaque structure se sont retrouvés pour jeter un regard critique sur le passé afin d’améliorer ensemble leurs pratiques à venir.

Cet atelier a démarré par une présentation actualisée de chaque structure (une reprise de connaissance) - présentation nécessaire car chaque ONG a beaucoup évolué tout au long de ces années au niveau de la stratégie, mais aussi des moyens humains, des budgets, etc. Par la suite, la convention cadre précisant l’objet et les modalités du partenariat entre les deux associations a été revisitée pour éventuellement l’amender et/ou la compléter dans le cas où elle ne répondrait plus à la réalité actuelle
Ces deux premières étapes ont permis de mettre en évidence les complémentarités entre les deux ONG et de réaffirmer l’intérêt et la volonté de continuer à travailler ensemble.

UN BILAN ENCOURAGEANT ET TOURNÉ VERS L’AVENIR

En amont de cette rencontre, chaque structure avait réalisé en interne avec les administrateurs et les salariés une évaluation, une analyse de ce partenariat selon la grille : forces – faiblesses – menaces – opportunités. Ce travail a été partagé et largement discuté. Ce regard critique de nos relations, du fonctionnement de ce partenariat a permis de réidentifier les attentes réciproques mais aussi de pointer des marges de progrès pour améliorer la pertinence et l’efficacité de ce partenariat.

Aujourd’hui, il est ressorti que notre partenaire APEK Agriculture est en attente d’un appui soutenu de la part de Guinée 44 pour renforcer ses compétences technico-économiques (conseil de gestion, logique filière, etc.) et administratives et financières.

Nous avons également convenu d’identifier ensemble plus finement les besoins de renforcement des compétences dès la conception des projets et de mieux préparer les phases de lancement (partage avec tous les acteurs concernés du sens, des objectifs, des contraintes, des activités, des échéances, etc.)

Les modalités d’animation, de suivi et de pilotage de ce partenariat au niveau opérationnel et au niveau politique ont été redéfinies afin de faciliter la circulation de l’information entre les deux structures et de régler les problèmes au fil de l’eau et éviter de les subir dans la durée.

« Cet atelier de bilan partenarial était nécessaire, il était même grand temps de le réaliser. L’exercice n’était pas évident de prime abord, mais nous l’avons réussi. Nous avons pris conscience ensemble de l’intérêt de continuer à travailler ensemble, avec encore plus d’exigence réciproque afin de garantir encore davantage la pérennité des dispositifs mis en place ensemble », conclut Pierre Demerlé.

Pour Pastoria Sylla, « cet atelier de 2 jours a été une vraie réussite, ce fût un honneur qu’il se soit déroulé pendant mon mandat de président de l’APEK Agriculture, il a permis de réchauffer nos relations. Ce partenariat est une chance pour nous, il doit contribuer à ce que l’APEK devienne un organisme de développement agricole reconnue et incontournable sur le territoire de la Basse Guinée ».

Cet exercice de bilan partenarial conduit avec l’APEK Agriculture constitue une première pour Guinée 44 et mérite certainement d’être réalisée avec d’autres partenaires de l’association pour renforcer les liens qui nous unissent, redynamiser certaines pratiques et actualiser les modalités qui peuvent se modifier ou se perdre de vue avec le temps et la distance.

Pierre DEMERLÉ, Président de Guinée 44