Présentation du rapport final des étudiants d’Audencia et retour sur cette expérience de 5 semaines

jeudi 29 mars 2018, par Aurelie Cauwelier

Après 5 semaines de travail intense, les étudiants d’Audencia sollicités dans le cadre du partenariat établi avec Guinée 44 pour mener une étude de marché sur la vente des crédits carbone ont présenté les résultats de leur étude lundi 26 mars dernier.
Retour sur ces semaines de travail collectif et les retombées de ce partenariat.

BREF RAPPEL DU PROJET CONCERNÉ

Après plusieurs années de commercialisation des cuiseurs à haut rendement énergétique dans le cadre du projet de Développement d’une filière de foyers améliorés (Cuiseurs à bois économes) sur la région de Kindia/Télimélé, en Guinée, Guinée 44 en partenariat avec BISS a obtenu en avril 2016 la labellisation Gold Standard pour l’ensemble des cuiseurs déjà vendus sur ce territoire grâce à leur efficacité énergétique permettant la réduction des gaz à effet de serre. Cette labellisation permet au projet concerné d’émettre des crédits carbone pour les vendre sur le marché de la compensation carbone volontaire et ainsi de dégager des financements pour consolider et viabiliser le développement de la filière.

En deux mots : La compensation carbone volontaire offre la possibilité aux acheteurs (individuels, collectifs, privés et publics) de compenser leurs émissions de gaz à effet de serre par l’achat de crédits carbone et de soutenir par la même occasion des projets environnementaux à fort impact social.

5 SEMAINES DE TRAVAIL INTENSES

Le marché des fonds carbone volontaire est un marché novateur très récent, porteur de valeurs positives et en phase avec les engagements nationaux pris lors du One Planet Summit. Cependant, le temps limité et la complexité du marché ont challengé les étudiants qui ont dû redoubler d’efforts pour fournir un travail de qualité.

Encore un grand bravo aux étudiants qui ont participé à ce projet et à ceux qui les ont accompagnés.

DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES POUR LES ÉTUDIANTS

La réalisation de cette étude de marché a permis aux étudiants de travailler sur un cas pratique concret et de se confronter à la réalité du marché. Si l’analyse des données et les recherches internet leur ont permis de mieux maîtriser le sujet, les enquêtes terrain les ont mis en contact avec les entreprises ciblées. La principale difficulté pour eux a été d’identifier le bon interlocuteur au sein de chacune des structures et d’obtenir les renseignements recherchés.

Tout au long de ces cinq semaines, Lise DETRIMONT, Directrice opérationnelle à Guinée 44 et Tamim ELBASHA, Responsable de la Consultancy mission à Audencia, les ont suivi et coaché pour structurer leur travail et leurs recherches, et obtenir un résultat pertinent.

Dès le début, les étudiants se sont répartis le travail afin d’avancer plus vite et d’éviter le dédoublement de la charge de travail. La répartition s’est faite autour des grandes thématiques de l’étude de marché, et un rendu hebdomadaire leur a permis de faire un point sur l’état d’avancement de leurs recherches et de consolider les données pour assurer une cohérence globale au rendu final.

C’est un travail de qualité que nous ont rendu ce lundi après-midi les étudiants d’Audencia, très professionnels dans leurs démarches et leur approche. Confiants dans le potentiel des crédits carbone, ils nous ont fourni des pistes intéressantes à poursuivre et approfondir pour assurer la vente de nos crédits carbone.

UNE OUVERTURE AU MONDE ASSOCIATIF

Ce partenariat a également ouvert une porte aux étudiants mobilisés sur ce projet sur le monde associatif et la Solidarité Internationale. Ils ont pu se rendre compte du modèle économique spécifique à ce milieu et les efforts nécessaires pour financer des projets d’aide au développement aux impacts positifs dans les pays qui en ont besoin.