Corinne PELTIER rejoint l’équipe de Kindia pour une mission de trois mois

mardi 20 mars 2018, par Aurelie Cauwelier

Dans le cadre d’une mission de renforcement de compétences de l’équipe sur place, Corinne PELTIER a rejoint hier l’équipe de Guinée 44 à Kindia pour une durée de trois mois. Découvrons Corinne et sa mission en quelques mots.

Mais qui est Corinne PELTIER ?
Corinne a 52 ans, mariée, deux enfants. Elle vit en Haute Savoie et travaille à la Caisse d’Allocations Familiales d’Annecy depuis 24 ans. Après avoir suivi le parcours de l’expertise comptable, elle a d’abord occupé un poste de Responsable du service comptabilité au sein de la société Genefim, filiale de la Société Générale, puis a rejoint la CAF sur un poste similaire. Elle est aujourd’hui Fondée de pouvoir (adjoint au Directeur Financier dans un organisme public) à la CAF.

Pourquoi avoir souhaité ouvrir son expérience à la solidarité internationale ?
Après 24 ans d’expérience à la Caisse d’Allocations Familiales, je maîtrise entièrement la comptabilité des fonds publics, un métier intéressant mais j’ai eu envie de changer d’environnement de travail pour m’engager dans un monde un peu plus solidaire. Avec le temps, mes fonctions se sont un peu éloignées de l’encadrement, de la production et du contact avec le public.
Pour changer d’horizon, j’ai suivi une formation de 3 mois à Bioforce pour passer le diplôme d’administrateur de la Solidarité Internationale. Pour valider ce diplôme, il nous était demandé de faire une première mission de terrain en tant que "période d’apprentissage en secteur professionnel". Pour le poste d’administrateur, je devais donc réaliser une mission comportant un volet ressources humaines et finance.

Pourquoi avoir choisi de faire cette mission au sein de l’équipe de Guinée 44 ?
Guinée 44 m’a tout de suite intéressée par sa dimension humaine avec une petite équipe d’expatriés et une équipe de locaux. De plus, les actions sont concentrées sur un seul pays, ce qui montre la volonté d’aller au bout des actions menées sans dispersion sur plusieurs territoires. Et la Guinée, pays peu touristique avec des gens accueillants, m’attire aussi beaucoup. Ce sera ma première fois en Afrique !

Au départ, lorsque j’ai postulé à Guinée 44, j’avais en tête de faire une parenthèse dans ma vie professionnelle mais je n’étais pas prête à partir trop longtemps loin de ma famille. Finalement, Elsa m’a fait une proposition pour réaliser une mission courte de trois mois et cela m’est apparu comme une évidence. J’ai trouvé l’équipe très humaine et un climat de confiance s’est rapidement installé.

Quelle sera donc ta mission sur place ?
Il s’agit donc d’une mission de trois mois. Je serai de retour le 16 juin. J’aurai essentiellement un rôle d’audit et d’observation sur les procédures en place et leur conformité avec les attentes des bailleurs nationaux et internationaux. L’idée est également de pouvoir apporter aux collègues sur place une formation sur de nouveaux outils à mettre en oeuvre pour faciliter leur travail au quotidien et le rendre plus opérationnel.

Quelles sont tes attentes par rapport à cette mission
Cette première mission est l’occasion de me rendre compte de la réalité du travail et de la vie sur le terrain, de voir aussi ma capacité d’adaptation dans un contexte plus tendu et loin de ma famille. Je pars à Kindia pour apporter un soutien, partager mon expertise mais je pense recevoir beaucoup plus en retour.