Un engagement citoyen pour l’amélioration du cadre de vie à Kindia

lundi 12 février 2018, par Aurelie Cauwelier

En Janvier dernier, 50 agents bénévoles, encadrés par les Comités de Veille et de Suivi de la salubrité - CVSS) et répartis sur deux quartiers de Kindia - Cacia et Abattoir -, se sont mobilisés pour sensibiliser leurs concitoyens sur les bonnes pratiques d’hygiène et de gestion des déchets.
Retour sur cet engagement en faveur de l’amélioration du cadre de vie.

UN ÉTAT DES LIEUX PRÉALABLE INDISPENSABLE

Afin d’établir un état des lieux de la situation et de pouvoir cibler des actions spécifiques, des diagnostics participatifs sur l’assainissement dans ces deux quartiers de Kindia - Cacia et Abattoir - ont été réalisés fin 2017 en partenariat avec plusieurs acteurs qui composent les forces vives du quartier : les techniciens de la Commune, l’animateur de l’Agence Communale de l’Eau et de l’Assainissement (ACEA) et les autorités des quartiers visés (acteurs éducatifs, sociaux et religieux).

Ces diagnostics ont été réalisés dans le but d’engager une réelle démarche de participation sociale et citoyenne liée à la problématique de la gestion des ordures ménagères et de permettre une identification des freins et leviers au développement d’un service de gestion des ordures ménagères. Cela a mené à la définition d’une vision commune et d’une démarche de changement pour atteindre les objectifs fixés. Suite à cela, des plans locaux d’initiatives pour l’assainissement ont pu être définis dans ces deux quartiers.

UN PROGRAMME DE SENSIBILISATION INDISPENSABLE

Au regard des problèmes identifiés, ces diagnostics ont mis en évidence la nécessité d’un programme de sensibilisation. En effet, les problèmes d’assainissement sont à l’origine de nombreuses situations difficiles : fréquence des maladies liées à l’insalubrité et au manque d’hygiène, inondations récurrentes suite à une mauvaise gestion des déchets (rejet des déchets dans les caniveaux, rivières, etc.), émanation de fumées toxiques suite aux incinérations à l’air libre des déchets, utilisation abusives des sacs plastiques qui finissent dans les rues, etc.

Pour mettre en évidence, l’implication des quartiers dans la prise en compte des enjeux d’assainissement, les CVSS des deux quartiers ont engagé les premières actions de sensibilisation avec l’appui de Guinée 44 et de l’ACEA.

Afin de toucher au plus mieux les ménages, les leaders des quartiers -en majorité des femmes – ont rendu visite aux habitants du quartier pour des « causeries éducatives sur la problématique de la gestion des déchets solides dans leur quartier ». L’objectif était de recueillir des informations sur les habitudes de chacun et de faire passer des messages de civisme et d’information sur l’impacts des gestes quotidiens.

Les discussions ont donc portées sur :

  • Le nettoyage des concessions, ateliers et des alentours
  • Le civisme / stop au rejet des déchets dans la nature (dépôts sauvages, caniveaux, rivières, etc.)
  • L’abonnement des ménages au service de ramassage des ordures de leur localité
  • Les méfaits de l’incinération à l’air libre des déchets.

UN TÉMOIGNAGE EDIFIANT SUR L’IMPORTANCE DE LA MOBILISATION CITOYENNE

La Présidente du CVSS de Cacia, Mme Aïssata Tafsir, témoigne sur son engagement :
« Nous nous engageons dans cette activité puisque nous avons compris lors des diagnostics qu’une bonne santé découle en grande partie de l’assainissement et de l’hygiène. Dans le quartier de Cacia, nous sommes 25 agents sur le terrain repartis en groupes de 2 à 3 personnes. Nous passons de porte en porte pour sensibiliser les ménages. Dans les ménages, nos cibles privilégiées sont les femmes puisque dans notre quartier, c’est elles qui s’occupent de la propreté, qui font les travaux ménagers, et. Nous sommes félicités et bien accueillis dans les familles, mais elles réclament en retour un service efficace de ramassage des déchets. Cette approche d’aller nous-mêmes vers nos frères et sœurs du même quartier est plus porteuse que de faire intervenir d’autres personnes pour nous parler de nos conditions de vie. Par ces séances, nous sommes nous-mêmes sensibilisés et les personnes se montrent plus attentives, etc. ».

UNE INITIATIVE QUI ENTRE DANS UNE DÉMARCHE GLOBALE

Cette initiative citoyenne entre dans le cadre de la mise en oeuvre du projet de "Consolidation de la gestion des déchet et appui à la définition d’une stratégie communale de gestion des déchets ménagers à Kindia" financé par l’ADEME et le SYCTOM. Centré sur le service de gestion des déchets sur les marchés et sur deux quartiers de la Ville, il constitue la pierre angulaire devant permettre à la municipalité de définir et mettre en œuvre une stratégie globale et partagée de gestion durable des ordures ménagères à l’échelle de son territoire (33 quartiers). Les activités de ce projet visent donc à développer des pratiques de gestion locale des problématiques sanitaires impliquant les citoyens dans la protection de leur environnement et surtout à renforcer la participation sociale et citoyenne dans l’organisation et la pérennisation des services de collecte des déchets ménagers.

Ce projet a pour vocation d’accompagner la préparation du projet quinquennal 2018 - 2023 dont la mise en oeuvre sera financée par l’Union Européenne dans le cadre de son programme "Conakry Vision 2040".

A suivre !

Alexis Faya OUENDENO, Responsable Projet Filière Déchets