Une mobilisation réussie autour des déchets à Kindia - Retour sur cette semaine dédiée à l’assainissement

mercredi 24 janvier 2018, par Aurelie Cauwelier

POURQUOI UNE TELLE MOBILISATION AUTOUR DES DÉCHETS À KINDIA ?

Dans toute agglomération, la gestion des déchets est une question centrale de santé publique. A Kindia, comme dans beaucoup de communes africaines, la gestion des déchets et la sensibilisation de la population sur le tri des déchets est un véritable défi. Mais la Commune Urbaine de Kindia, accompagnée par Guinée 44 et son Agence communale de l’eau et de l’assainissement, se mobilise et a déjà engagé des actions en ce sens.

Cette semaine dédiée à l’assainissement fait partie de ces initiatives destinées à initier un changement des comportements.

QUELLES ACTIONS RÉALISÉES DURANT CETTE SEMAINE DÉDIÉE À L’ASSAINISSEMENT ?

1/ Une cérémonie de lancement pour le lancement officiel de la semaine
Afin de donner de l’ampleur à cette initiative et de sensibiliser la population à cette problématique, cette semaine dédiée à l’assainissement a démarré par une cérémonie officielle au cours de laquelle la Représentante Pays de Guinée 44, Chantal GAUDICHAU, le Représentant de la Direction de l’Environnement et le Président de la Délégation Spéciale, Abdoulaye BAH, ont fait un discours en présentant le contexte de l’évènement et ses enjeux, mais ont également félicité et encouragé les acteurs organisateurs et les personnes présentes.

2/ Le carnaval des déchets
A la suite de cette cérémonie officielle, un carnaval de ramassage des déchets plastiques fut organisé sur deux artères du centre ville. Pour cela, des gants et des savons ont été distribué à l’ensemble des participants. Ce "carnaval", visible par les banderoles et audible par sa sonorisation, avait pour objectif de faire passer des messages clés sur la gestion des déchets dans la ville : les gestes simples à adopter, ceux à éviter, etc. Au cours de cette marche, environ 2610 litres de déchets plastiques ont été ramassés. Ces déchets ont ensuite été mis à disposition de la femme habituellement en charge de leur collecte dans la décharge de Koliady.

3/ Une journée de collecte et d’évacuation des dépôts sauvages d’ordures
Au sein de la Commune de Kindia, un site était victime de dépôts sauvages d’ordures. Face à cette situation, une vingtaine d’associations se sont mobilisées pour collecter les déchets présents et les évacuer. A cette occasion, 22m3 de déchets ont été évacués. Si cette mobilisation citoyenne est porteuse de motivation et d’espoirs de changement, les responsables et les habitants du quartier - bien qu’informés de cette initiative et associés à l’ensemble du processus - n’ont pas souhaité y prendre part.

Les messages de sensibilisation durant cette manifestation ont porté sur la citoyenneté, la bonne gestion des déchets dans le quartier, l’hygiène, le maintien du site propre après le passage des équipes et la promotion des associations participantes.

4/ Témoignages et communication autour de cette initiative
La gestion des déchets passe avant tout par un tri pour faciliter le recyclage des ordures et ainsi réduire ceux destinés à l’incinération. Cette semaine dédiée à l’assainissement fut l’occasion de mettre en lumière celles et ceux impliqués au quotidien dans cette problématique. La parole fut alors donnée à quatre catégories d’acteurs : les producteurs de déchets (ménages), les collecteurs de déchets (ferrailles, canettes, matières biodégradables, plastiques), ceux qui les utilisent ou les valorisent (usines de recyclage, maraîchers), et les journalistes, animateurs des échanges.

A cette occasion, plusieurs sujets ont été abordés : les pratiques actuelles de valorisation à Kindia et leur finalité, la synergie à développer entre les différentes catégories d’acteurs pour améliorer les pratiques actuelles, les bénéfices tirés de ces pratiques, les conseils pour améliorer les gestes au quotidien, etc.

Ces échanges ont permis de mettre en lumière la quantité de déchets rejetés et l’existence de filières de recyclage qui pourraient les valoriser. Cela a également permis de faire découvrir les métiers liés à la collecte et au recyclage, d’habitude peu mis en avant et reconnus. Un autre espace d’échanges fut organisé pour aborder les questions autour du civisme et de la citoyenneté (regard sur les collecteurs de déchets, principe du pollueur-payeur, bonnes et mauvaises pratiques, etc.). Les émissions furent diffusées en direct sur les trois radios locales.

5/ Journée de sensibilisation à l’assainissement dans les établissements scolaires
Si la sensibilisation à l’assainissement est nécessaire dans les quartiers, elle passe aussi et surtout par les enfants. Une action a donc été envisagée dans quatre établissements scolaires de la ville. Les équipes se sont réparties sur les différentes écoles afin de collecter et d’évacuer les déchets présents, de nettoyer les salles de classe et les latrines. Les acteurs éducatifs et les élèves ont été associés tout au long de cette matinée de nettoyage. A cette occasion, 14m3 de déchets bruts ont été collectés et évacués.

En parallèle de cette action, les représentants des quatre opérateurs de la gestion des déchets à Kindia : la COK (Coopérative de collecte des ordures de Kindia), le GACK (Groupement d’assainissement des quartiers de la Confluence de Kindia), le CPCK (Centre pilote de compostage de Kindia) et l’ACEA (Agence Communale de l’Eau et de l’Assainissement) ont également présenté les activités menées dans la Commune autour de la gestion des déchets mais également abordé les difficultés qu’ils rencontrent et les perspectives à court et moyen termes. L’ACEA a rappelé ses relations avec les opérateurs et sa mission en tant que bras technique de la Commune sur les sujets liés à l’assainissement. Ces échanges ont été relayés en direct sur les trois radios de la Commune.

6/ Ramassage des déchets dans les espaces publics et sur les marchés
Afin de finaliser cette semaine dédiée à l’assainissement, une dernière opération de ramassage des déchets a eu lieu dans cinq espaces de la ville : la Mairie, l’enceinte de la Préfecture, de la radio rurale, de la Justice et l’espace des martyrs. Sur cette intervention, 15m3 de déchets ont été évacués.

Si un temps dédié à l’assainissement des marchés été initialement prévu, aucune action n’a finalement eu lieu en raison de l’absence de mobilisation de la part des marchands et des commerçants.

Le reste de cette journée fut dédiée aux partages d’expériences entre les acteurs de Kindia et ceux de Boffa, en présence de deux personnes de Charente Maritime Coopération et deux personnes du GREN’PAH (inter-collectivité).

Alexis Faya OUENDENO, Responsable Projet Filière Déchets