Le projet d’amélioration de la desserte en eau potable de la ville de Kindia avance et les efforts se multiplient

mardi 5 décembre 2017, par Aurelie Cauwelier

Projet de renforcement de la Société des Eaux de Guinée (SEG) financé par le SEDIF

La Station de production d’eau potable de Kilissi, située à proximité de la commune de Kindia, avait enregistré à un moment donné une faible pression sur son réseau d’accès à l’eau potable en raison de la vétusté de ses installations et de nombreux piquages opérés sur la conduite de refoulement. Au regard de cette situation, les besoins en eau de la population étaient loin d’être satisfaits, notamment pour les zones situées en hauteur qui observaient un service inexistant.

Pour inverser cette tendance, la SEG et le SEDIF avec la coordination de Guinée 44 ont mutualisé leurs efforts pour améliorer cette préoccupation par la fourniture et l’installation :

  • D’un nouveau filtre Opalium en remplacement de l’ancien dont la plaque à crépines était complètement cassée Un appoint en sable pour le fonctionnement des 2 filtres Évaluation du temps d’abaissement du niveau d’eau
  • De 18 réducteurs de pression tous équipés de compteurs d’eau et d’autres équipements hydrauliques Pose du Réducteur de pression DN 100 Sécurisation des éléments hydraulique dans un caisson en BA
  • De deux nouvelles pompes de refoulement d’une capacité de 150 m3/h chacune en termes de débit nominal. Ces types de pompes verticales ont une capacité de refoulement plus forte que celles horizontales. Pose des nouvelles pompes de refoulement (150 m3/h)

Il est important de noter que tous les travaux de maintenance et d’adaptation des équipements ont été assurés par l’équipe technique de la SEG (Société des Eaux de Guinée). A l’heure actuelle, deux agents de la SEG bénéficient d’une formation de 2 mois en informatique à la Bibliothèque municipale de Kindia sur le pack office en vue de faciliter la gestion numérique de toutes les informations provenant de la station de Kilissi.

Ces nombreux efforts réunis aujourd’hui ont permis d’observer une amélioration significative du système d’approvisionnement en eau potable de la ville jusque dans les zones situées en hauteur où le service était jusque-là absent.

Projet financé par Kindia 2015

Depuis l’aménagement de la source de Lassidanya qui a eu lieu de juin 2014 à octobre 2017, ce point d’eau enregistrait une baisse considérable de débit de manière périodique suite à la présence d’argile dans la zone de captage qui colmatait le massif filtrant jusqu’à atteindre la conduite de refoulement.

Deux interventions par an ont été effectuées en 2015 et 2016 afin d’assurer le nettoyage du captage pour le décolmatage des éléments hydrauliques et approfondir le niveau de la conduite crépinée en PVC Ø63, la nappe d’eau baissant le plus souvent en saison sèche.

En novembre 2017, une forte intervention a été réalisée pour la construction d’une chambre de captage en béton armé de 9,7 m3 hermétiquement fermée de dallettes amovibles. A la suite de cela, la mise en route a été faite et le dispositif de chloration DCM2 fut réglé en fonction du débit entrant (500 l/h).

La communauté de Lassidanya a témoigné ses sentiments de joie par rapport à la qualité des travaux réalisés. Elle se dit heureuse de voir la mise en service de leur point d’eau, en particulier au début de cette période d’étiage (période de débit minimal d’un cours d’eau) durant laquelle il y a généralement une grande pénurie d’eau responsable de l’augmentation du temps de travail et de sa pénibilité pour les femmes et les jeunes filles.
Pose de la semelle de fondation de la chambre de captage
Décoffrage de la chambre de captage
Pose de la conduite PVC 110 en PVC
Enroulée de tissus géotextile

Pose du massif filtrant et rangement de l’espace
Sécurisation de la chambre de captage par les dalles amovible

Joseph Fassa OUENDENO, Ingénieur Eau et Assainissement