Le projet de développement de la filière maraîchère en Haute et Basse Guinée (DEFMA) se met en place !

jeudi 20 juillet 2017, par Aurelie Cauwelier

Fruit d’un partenariat entre Coopération Atlantique Guinée 44, TRIAS, United Purpose, et leurs partenaires d’appui au développement rural et agricole en Guinée (APEK Agriculture, RGTA, Centre de Recherche Agronomique...), le projet de développement de la filière maraîchère en Haute et Basse Guinée est conduit au bénéfice des populations des Régions de Kindia, Boké, Faranah et Kankan.

Les activités ciblent le renforcement des capacités des producteurs-trices maraichères, leurs organisations et les acteurs en aval de la filière (transporteurs, collectivités locales, commerçants, consommateurs). Le projet s’inscrit dans la continuité des précédentes actions conduites par l’ensemble des partenaires dans le développement rural et agricole.

AVANCEMENT DU PROJET
Après le recrutement de trois personnes pour compléter l’équipe du projet, les ateliers de lancement ont pu voir le jour. Ces ateliers avaient pour objectif de favoriser la connaissance et la compréhension globale du projet par les partenaires, les bénéficiaires et les autorités afin de favoriser la mise en œuvre des activités du projet.

Deux réunions de coordination technique ont permis de planifier les premières activités du projet et d’élaborer des outils de suivi-évaluation destinés à assurer une meilleure coordination des activités et à encourager le partage d’informations entre tous les acteurs du projet.

Deux sessions de formation de l’approche innovante "Making Markets Work for the Poor" (M4P) ont été organisées à destination des partenaires et parties prenantes du projet. Ces formations doivent conduire à identifier des solutions engendrant des changements structurels nécessaires au sein des systèmes de marchés ciblés.

Une formation sur l’utilisation d’outils de gestion de données en ligne a également été dispensée pour donner les clés d’une gestion optimale.

L’identification des besoins de formation en traction animale auprès des agriculteurs locaux a également permis d’une part d’organiser des ateliers pour les former à cette pratique et d’autre part d’apporter une aide à l’achat du matériel de traction.

Par ailleurs, des enquêtes de terrain ont été lancées auprès des unions et coopératives pour recueillir les premières informations nécessaires à l’identification des besoins et des attentes.

Ces ateliers ont également permis de renforcer les connaissances et compétences des producteurs sur les itinéraires techniques (manière de travailler le sol, les cultures, etc.) des principales spéculations (cultures choisies).

Séance pratique de confection d’une pépinière lors de la formation sur les itinéraires techniques

Les activités prévues dans les mois/années à venir permettront :
• L’identification des besoins des groupements et unions
• De renseigner la base de données avec les informations recueillies au cours des enquêtes terrain
• La mise en place de champs écoles (parcelles de producteurs qui accueilleront les essais sur les spéculations réalisés au Centre de recherche agronomique et serviront de bases pratiques)
• La réalisation d’enquêtes spider (diagnostics participatifs où chacun est amené à donner son opinion sur la gouvernance actuelle, les méthodes de travail utilisées, etc.)
• le développement d’une étude sur la chaine de valeurs de 3 spéculations (étude sur les filières développées autour de ces spéculations pour voir où ils en sont aujourd’hui et ce qui pourrait être améliorer).

Sékou BÉRÉTÉ, Responsable de projet Développement de la filière maraîchère en Haute et Basse Guinée

"Le présent projet a été financé avec l’aide de l’Union Européenne. Le contenu du présent article relève de la seule responsabilité de Guinée 44 et ne peut en aucun cas être considéré comme reflétant l’avis de l’Union Européenne."