Soutien à l’agriculture familiale et à la sécurité alimentaire

La campagne de financement participatif, un véritable coup de pouce pour les femmes de Kolaboui

Bilan de la campagne de financement participatif et lancement du projet

jeudi 2 mars 2017, par Aurelie Cauwelier

Après 90 jours intenses, la campagne de collecte de fonds s’est achevée le 28 février dernier. Vous avez été nombreux à contribuer et grâce à votre mobilisation, nous avons récolté 5370 euros.

Une belle avancée pour le projet !

UN TRÈS GRAND MERCI À TOUS CEUX QUI ONT CONTRIBUÉ OU RELAYÉ L’INFORMATION AUTOUR D’EUX.

OBJECTIF DU PROJET
Le projet vise à accompagner une initiative de femmes engagées dans la transformation, la conservation et la commercialisation de produits locaux (fruits, céréales, légumes, tubercules) dans le but de générer un revenu constant et d’assurer la sécurité alimentaire de leur famille.

En permettant le développement de leur outil de production, ces femmes pourront ainsi améliorer leurs capacités de conservation et de transformation des produits pour être en mesure de les commercialiser tout au long de l’année.

Retrouvez la vidéo de présentation du projet

RETOUR SUR LE CONTEXTE DU PROJET
Kolaboui est une commune « carrefour » de la Guinée, entre chef-lieu régional, port minier et ville minière habités par des ouvriers et des cadres. Composée en majorité d’agriculteurs, elle vit principalement des activités agricoles avec une production fruitière et maraîchère variée.

Malgré ces conditions favorables (sol et climat adaptés, débouchés commerciaux), les populations sont en situation d’insécurité alimentaire récurrente en raison de l’absence de conservation et des pertes énormes que subissent les productions, ainsi que l’obligation de vendre à prix cassés lors du pic de récolte.

Crée en 2011, le Groupement féminin Dyama-Mounanfanyi s’est organisé en Coopérative de Femmes et est passé d’une première activité de transformation de jus à des confitures, fruits secs, purée de piment et même séchage de la viande. Une première avancée considérable pour ces femmes mais les difficultés persistent pour développer leur activité et leurs revenus restent précaires et instables.



MISE EN ŒUVRE DU PROJET
Grâce aux financements obtenus avec la campagne de financement participatif ainsi que la subvention obtenue du Comité Français pour la Solidarité Internationale (CFSI), le projet va pouvoir démarrer en juin prochain et se déroulera sur une période d’un an.

LES ÉTAPES DU PROJET
1 - De juin à août 2017 :

  • Identification et définition des techniques adéquates de transformation et de conservation

2 - De août 2017 à mai 2018 :

  • Formation des 20 membres de la Coopérative à ces nouvelles techniques identifiées
  • Formation au fonctionnement d’une coopérative
  • Formation à la définition de plans marketing et communication opérationnels destinés à développer la commercialisation des produits auprès d’un public plus large

3 - Entre Juillet 2017 et mai 2018 :

  • Développement de partenariats et relations commerciales avec les producteurs locaux et commerces
  • Participation aux foires et marchés de la région

4 - Entre Juillet 2017 et février 2018 :

  • Etude des opportunités du marché local destinée à déterminer les produits et prix adaptés aux exigences des marchés locaux
  • Equipement de la Coopérative en matériel supplémentaire nécessaire à la transformation et à la conservation des produits pour répondre aux nouvelles opportunités du marché
  • Formation de certains membres de la Coopérative à la gestion, l’entretien et à la maintenance des nouveaux équipements et matériels.

Un processus de suivi, évaluation, capitalisation sera mis en place pendant toute la durée du projet afin de suivre les évolutions et le respect de la mise en place des différentes phases.

Retrouvez la campagne sur notre site Internet et le site Helloasso