Découvrez la Guinée à travers le travail de Tangui ROBERT

Rendez-vous du 27 avril au 11 mai 2017 à Pornic pour découvrir l’exposition Correspondances "Retour de Guinée"

mardi 21 février 2017, par Aurelie Cauwelier

Réalisée à l’occasion d’un voyage en Guinée aux côtés de l’association Regards ici et là-bas en novembre dernier, Tangui ROBERT, architecte-artiste, nous présente aujourd’hui son travail à travers l’exposition "Correspondances - Retour de Guinée".

Pornic
Exposition à la Maison du chapitre
Du 27 avril au 11 mai 2017
Vernissage le vendredi 28 avril 2017 à partir de 19h

Gravures, dessins, aquarelles, sculptures

Le travail artistique de Tangui Robert est à la lisière de l’architecture, de l’art et du paysage.

Architecte de formation, il a toujours souhaité faire coexister cette pratique avec d’autres champs disciplinaires. Cette posture l’a mené à travailler de manière hybride, en mêlant expériences professionnelles, voyages à travers le monde, et recherches plus théoriques autour de la question du regard et de la perception du monde qui nous entoure.

Il partage aujourd’hui son temps entre travaux artistiques et collaborations avec l’agence nantaise tact architectes. Son travail artistique est régulièrement exposé dans des galeries de Nantes, Angers, Vannes, Le Pouliguen et La Rochelle.

La démarche de Tangui Robert poursuit le dessein de sédimenter de multiples expériences, de transformer la matérialité du réel en sensations et émotions.

Cette exposition à la Maison du chapitre est pour lui l’occasion de présenter des nouveaux travaux liés à des voyages récents, notamment à Conakry, mêlés à d’autres inspirations plus lointaines et mémorielles.

Ses travaux artistiques trouvent à chaque fois leurs origines dans des découvertes et des observations in-situ. Transcriptions et interprétations de villes ou de paysages ressentis, ces transpositions du réel prennent naissance dans des carnets de croquis et d’atelier.

Le carnet de croquis consigne des expériences personnelles, détermine une posture face au réel. Médium du voyageur pour qui ce qui importe n’est pas tant la destination que le processus déclenché, il est un cheminement qui réinitialise à chaque fois le regard porté au quotidien.

Le carnet d’atelier est pour sa part, le support de réinterprétation et d’expérimentation au retour de voyage, à la manière de l’entomologiste qui capture, analyse et classifie. Lorsque le temps instaure une certaine distance entre les expériences et les traces laissées, des thèmes récurrents apparaissent ainsi en filigranes et trouvent place dans des recherches artistiques.

VENEZ DÉCOUVRIR CET ARTISTE TALENTUEUX