Retour sur la participation à la formation sur le Renforcement de Capacités en Production et Distribution de Foyers Améliorés

lundi 27 juin 2016, par Kollet Keita

Au niveau régional de la CEDEAO, environ 80% des ménages utilisent encore le bois et le charbon de bois comme combustible principale de cuisson. Dans plusieurs pays de la région, ces combustibles représentent plus de 90% des besoins énergétiques, en particulier dans les zones rurales et périurbaines. En conséquence, une grande partie des forêts naturelles sont en voie d’épuisement, ce qui conduit à la déforestation : l’un des facteurs du changement climatique.

C’est dans ce contexte que, le Centre pour l’Energie Renouvelable et l’Efficacité Energétique de la CEDEAO (CEREEC) et ses partenaires, ont lancé l’Alliance Ouest Africaine pour la Cuisson propre (WACCA). L’objectif de WACCA est d’apporter des solutions de cuissons énergétiques propres, sûrs, abordables à l’ensemble des populations de la CEDEAO en 2030, en ligne droite de l’objectif global du CEREEC pour favoriser l’accès aux énergies renouvelables et promouvoir l’efficacité énergétique.

Pour atteindre cet objectif ambitieux, le WACCA accorde une grande priorité au renforcement des capacités de différents acteurs de la chaine de valeur des services énergétiques durables de cuisson. A ces fins, le WACCA Camp est un atelier d’une semaine de formation intensive, qui couvre tous les aspects de la chaine de valeur des solutions de cuisson propre de manière systématique. Les thèmes varient d’années en années et sont sur les besoins des participants cibles. Le premier WACCA Camp a eu lieu à Accra, au Ghana en juillet 2015.

Pour cette année, il s’est tenu à Bamako (Mali), du lundi 30 mai au vendredi 03 juin 2016. Il a réuni une cinquantaine de participants représentants des petites et moyennes entreprises (PME) et les ONG impliquées dans la production et la diffusion de solutions de cuisson (foyers et combustibles), venus des pays suivants : Mali, Burkina Fasso, Togo, Niger, Guinée, Côte d’Ivoire, Sierra Leone et Sénégal.

L’atelier s’est déroulé dans les locaux de l’Agence des Energies Renouvelables du Mali et à l’atelier Katenen Kagji de Samassekou, autour des sessions suivantes :
• Présentation des actions et exposition des équipements de cuisson propre
• Visite laboratoire et explication processus de teste d’efficacités d’un foyer amélioré
• Production de foyers domestiques Sewa et discussion sur les conditions d’acceptabilité des foyers améliorés par la ménagère
• Production de foyers institutionnels et argumentaires des éléments d’appréciation d’un bon foyer amélioré
• Processus de fabrication des foyers Sewa à Katenen Kadji
• Techniques de vente par le Cabinet CIMAC Consulting
• Visite de marché et chaine de distribution Katenen Kadji
• Techniques de communication et de distribution (PCM)

Pour l’ensemble des participants, cet atelier a fourni un cadre de partage des connaissances et de l’information sur les différentes préoccupations. Particulièrement, il ma permis de :
• Découvrir et échanger avec d’autres acteurs politiques et techniques du sous secteur ;
• D’acquérir de nouvelles connaissances à travers la pertinence des sessions, notamment en termes de diversification des modèles et en techniques de vente
• Créer de nouveaux contacts avec les participants et d’amorcer des relations d’échanges avec deux des principaux acteurs de la région ouest africaine, à savoir CEREEC ou ECREEE et GERES qui apportent des soutiens aux projets de production et diffusion des foyers améliorés.

A suivre….