Arrivée de Marion, volontaire de solidarité internationale de BISS à Kindia

mardi 11 novembre 2014, par Marion DOREL

Fêtant en 2014 ses 15 ans d’existence, BISS, tant en France que dans les Andes et en Afrique, conduit son action au titre de l’accès à une énergie durable pour les pays du Sud. Elle consiste à promouvoir et diffuser des cuiseurs solaires et écologiques auprès des familles andines et africaines les plus vulnérables, et à sensibiliser les populations des pays du Nord aux économies d’énergie. En Afrique plus particulièrement, BISS accompagne des organismes qui souhaitent porter la problématique de l’accès à l’énergie tout en préservant les ressources naturelles des populations. Depuis 2010, c’est en Guinée que l’association intervient, en partenariat avec CAG44 et le partenaire local, l’APEK, pour diffuser des milliers de cuiseurs à bois économes (CBE) en Basse Guinée (comptant 8 préfectures) et travailler sur la consolidation d’une filière économique locale.

Dans la continuité du projet pilote initié à Kindia en 2010, ma mission consiste à poursuivre le processus de labellisation carbone du projet auprès de l’organisme international Gold standard visant à estimer les économies de CO2 du projet et attestant des bénéfices socio-économiques de ce dernier (baisse de la charge de travail liée à la corvée du bois, diminution des dépenses de combustibles, amélioration de la santé due à la réduction de fumées toxiques, etc.). Une fois achevé, ce processus de labellisation permettra à BISS de vendre des crédits carbone obtenus par les économies de CO2 générées, qui constitueront une source de financement pérenne pour accompagner le changement d’échelle du projet (la période d’accréditation pour les crédits carbone étant au minimum de 10 ans). Cette démarche contribuera à structurer un véritable marché régional des CBE sur toute la Basse Guinée, et à amplifier le programme actuel de diffusion de 9000 cuiseurs auprès des familles guinéennes d’ici 2015.

C’est dans le cadre de ce projet partenarial prometteur, luttant à la fois contre la pauvreté et le changement climatique, que j’ai souhaité contribuer sur le terrain à Kindia. Mes premières semaines ont été rythmées par de nombreuses rencontres avec les PME productrices de CBE, les points de vente, mais aussi des partenaires institutionnels, tant au niveau local et que national. Il me faudra encore un peu de temps pour adapter mes méthodes de travail afin de conduire au mieux ma mission, mais je ne doute pas de l’aide précieuse que pourront m’apporter mes collègues guinéens de CAG44 !

Merci à toute l’équipe de CAG44 pour son accueil chaleureux et bonne chance à vous tous pour la réussite de vos différentes missions !

Marion Dorel