AGUIDEP « former, informer pour mieux gérer »….

Le renforcement des capacités des membres du GACK (Groupement d’Assainissement de la Confluence de Kindia)

mardi 10 juin 2014, par Alexis Faya OUENDENO

Les membres du GACK bénéficient depuis le 05 juin 2014, de sessions de formation dans le cadre du renforcement des capacités entrepreneuriales, opérationnelles, organisationnelles, gestionnaires et managériales. Cette activité est réalisée par l’AGUIDEP (Association Guinéenne pour le Développement de l’Entreprise Privée).


AGUIDEP est une ONG apolitique de droit Guinéen ; elle est le résultat de la consultation et de la concertation d’entrepreneurs de Kindia. Elle a été créée le 24 Octobre 1997 et a son siège au Centre des Petites et Moyennes Entreprises (CPME) à Manquepas dans la commune urbaine de Kindia.

Cette ONG a pour principal objectif de contribuer à la lutte pour la réduction de la pauvreté par le renforcement des capacités des entrepreneurs ruraux et urbains, formels et informels sur tout le territoire national. Autour des axes suivants :
• l’accompagnement des entrepreneurs ;
• la conception de business plan
• la création de plate forme de concertation des entrepreneurs ;
• le renforcement et/ou le développement de l’esprit entrepreneurial chez les entrepreneurs (ou futurs entrepreneurs) ;
• la mise en relation avec les institutions de micros finances ;
• la mise en place d’un centre d’information en faveur des entrepreneurs.

Pour en savoir plus sur l’AGUIDEP, suivre le lien http://www.aguidep.org.

Le Choix de l’Association Guinéenne pour le Développement de l’Entreprise Privée dans ce processus se justifie par sa longue expérience à accompagner les jeunes entrepreneurs dans la commune urbaine de Kindia.

Cette collaboration AGUIDEP - Coopération Atlantique Guinée 44 (CA G44) est formalisée par un contrat de prestation qui intervient dans le cadre de la mise en œuvre du projet FISONG (Facilité d’innovation sectorielle – ONG), financé par l’Agence Française de Développement (AFD) portant sur le thème : « assainissement, déchets, hygiène : mécanismes pérennes et compétences locales ».
Les priorités en termes d’assainissement et d’emploi ont incité le projet à se focaliser sur la mise en route d’un Groupement d’Intérêt Economique (GIE) pour le tri et la vente des déchets organiques et, plus tard, sur des actions de prévention, de collecte et de revente d’autres matières valorisables. Cet aspect économique du projet intéresse plus particulièrement CA G44 en concertation avec la Commune urbaine de Kindia et son Agence Communale de l’Eau et de l’Assainissement (ACEA) car, si le choix s’est orienté vers ce secteur, c’est bien parce qu’il est important de créer des solutions d’évacuation des déchets pourvoyeuses d’emplois. De plus, le coût que représente la gestion des déchets ne permet pas à la Mairie sa prise en charge totale. La stratégie est donc de soutenir le secteur privé et faire de la gestion des déchets une activité économique, même s’il s’agit d’un service public.

Les principales sources de revenus de ce GIE (mis en place depuis le mois d’août 2013) sont la vente des déchets biodégradables aux agriculteurs, le droit d’assainissement du marché Yènguèma (les redevances), le service de collecte de déchets dans les ménages et la subvention de CA G44. L’apport extérieur est encore jugé très élevé pour un groupement qui se veut autonome (voir graphique, apport extérieur GIE).

Pour réduire cette dépendance économique plusieurs stratégies sont envisagées dont notamment le soutien, l’accompagnement et le renforcement des capacités gestionnaires, organisationnelles, entrepreneuriales et managériales des membres du groupement.

Huit modules sont prévus pour cette première phase de formation qui aura lieu tous les mercredis et jeudis soirs dans la salle de formation de l’AGUIDEP, pendant huit semaines, à partir de la 1ère semaine de Juin. La liste des modules est reprise ci-dessous :
1. les outils de gestion d’un groupement d’intérêt économique ;
2. la structuration d’un groupement suivant la loi L014/ Rép. de Guinée ;
3. la planification et le suivi des activités ;
4. le leadership/communication ;
5. Plaidoirie/lobbying ;
6. les techniques de mobilisation des ressources ;
7. le plan d’affaires ; et
8. le plan d’action.

Les participants à toutes ces sessions sont exclusivement les membres du GACK. Un calendrier de formation est partagé entre le GIE, AGUIDEP et CA G44. Le premier module dispensé porte sur les « outils de gestion d’un groupement d’intérêt économique ».

A suivre….