Un dispositif d’appui aux initiatives des jeunes dans la Préfecture de Kindia

vendredi 11 octobre 2013, par Yohann Taitard

Les moins de trente ans représentent près de 75 % de la population guinéenne. N’ayant accès qu’à un faible niveau de formation, ils sont les premières victimes du chômage et de l’exclusion. Coopération Atlantique Guinée 44 a appuyé, pendant de nombreuses années, le développement de la vie associative des jeunes afin de leur permettre de trouver un cadre d’action et d’épanouissement social et civique dans un contexte de précarité et d’exclusion de la jeunesse.

Les premières années, cet appui a porté sur la structuration de la vie associative, les activités socio-éducatives (sport, culture…) pour s’élargir progressivement vers l’accompagnement de dynamiques de quartier et l’appui à des activités génératrices de revenus. Il a consisté en la formation des jeunes à la vie associative et la citoyenneté, en l’aménagement d’espaces dédiés aux activités de la jeunesse (maisons des jeunes, terrains de sport, bibliothèques, centres socioculturels…)

Au fil du temps, la préoccupation de la jeunesse de Kindia s’est concentrée sur la recherche de revenus et d’emplois. Coopération Atlantique Guinée 44 a donc engagé une réflexion avec ces jeunes regroupés en association et les collectivités locales de la Préfecture de Kindia. Cette réflexion a abouti à la mise en place d’un dispositif d’appui aux initiatives de jeunes soutenu par les collectivités locales.

Ce dispositif, dénommé « Fonds Intercommunal d’Appui aux Initiatives des Jeunes » (FIAIJ), est un outil favorisant la concertation entre les populations des collectivités de Kindia d’une part, les organisations de jeunesse, les élus locaux, les services de l’État et de la société civile d’autre part. Le FIAIJ s’inscrit en droite ligne des soucis du gouvernement de la République de Guinée et des collectivités d’impliquer effectivement les jeunes dans le processus de développement local en tenant compte de leur nombre, leur dynamisme et de leur disponibilité.

Le dispositif FIAIJ soutient des projets initiés et portés par des jeunes dans les 10 communes de l’Intercollectivité. L’objectif est de favoriser leur insertion socio-économique sur le territoire et de lutter contre l’exode rural et les travers sociaux auxquels sont exposés ces jeunes. Il vise aussi, en ciblant des associations/organisations de jeunesses locales, à soutenir et renforcer les capacités techniques, organisationnelles et opérationnelles des acteurs du FIAIJ dans la démarche intercommunale actuellement en expérimentation à Kindia.

Le FIAIJ s’adresse aux personnes morales, à savoir les organisations ou coopératives de jeunes, les groupements d’intérêt économiques et micro-entreprises, les organismes de formation de jeunes, les comités directeurs de gestion de maisons et foyers de jeunes…

Tous les projets ont été soumis au comité communal de sélection installé à cet effet dans chacune des communes de la Préfecture. Chaque comité a été formé puis suivi dans la collecte et l’appui à l’élaboration des projets.

Dans un premier temps, une présélection a été faite par chaque comité communal de sélection. Ceux-ci ont au préalable reçu une formation sur les critères de sélection et sur les outils à utiliser. A l’aide de ces outils, chaque comité a réalisé une première sélection des projets soumis.

Dans un second temps, les comités communaux ont remonté les résultats de leur travail au comité intercommunal de sélection. Celui-ci est composé du rapporteur de chaque comité communal (au total 10), d’un représentant de la Direction Préfectorale de la Jeunesse, de deux représentants de la Coordination des Associations de Jeunesse de Kindia, d’un représentant de l’Intercollectivité et d’un représentant de Coopération Atlantique – Guinée 44 en tant que facilitateur. Au total, le comité intercommunal comprend 15 membres. En plénière, les rapporteurs ont présenté les résultats des travaux des comités qu’ils représentent et la sélection définitive des projets a été faite par le comité intercommunal.

Les critères utilisés par les comités de sélection sont :
-  La pertinence du projet et son impact sur l’insertion économique et sociale de la jeunesse
-  La faisabilité : adéquation du budget et du planning, cohérence entre les résultats attendus et les activités projetées
-  La cohérence du budget et du montage financier
-  Les modalités prévues pour la pérennisation de l’action

Deux types d’initiatives sont soutenus à travers le FIAIJ :
-  Les projets de type associatif d’intérêt général sous forme de subvention
-  Les projets de type économique sous forme de prêt à taux zéro

Au total, dans l’ensemble de la Préfecture, 66 projets ont été soumis et 7 ont été sélectionnés par les comités. Ces projets sont tous à caractère économique et se situent dans 3 secteurs : le maraîchage, l’arboriculture et l’apiculture.

Maintenant, l’Intercollectivité et Coopération Atlantique Guinée 44 assureront le suivi et l’accompagnement des porteurs de projets dans la mise en œuvre de leurs activités. Aussi, il revient à l’Intercollectivité d’assurer le recouvrement des fonds versés aux bénéficiaires pour, à l’avenir, soutenir d’autres initiatives portées par les jeunes de la Préfecture.