Le Conseil Préfectoral de Développement répond favorablement au plaidoyer de la jeunesse de Kindia

jeudi 20 décembre 2012, par Yohann Taitard

La salle de délibération de la Mairie de Kindia a servi de cadre, le lundi 10 décembre 2012, aux travaux de la deuxième Assemblée Générale du Conseil Préfectoral de Développement (CPD).

Présidée par le Directeur des Micros Réalisations (DMR) de la Préfecture de Kindia, cette Assemblée a été l’occasion de débattre de toutes les préoccupations liées au développement local des Collectivités.

Les 78 membres statutaires ayant répondu à l’appel se sont penchés sur les points suivants :

  • Revue des activités de l’exercice 2012 ;
  • Bilan de la campagne agricole 2012 ;
  • Analyse de la situation sociopolitique au sein des Collectivités de Kindia ;
  • Perspectives des Collectivités et des autres acteurs du CPD ;
  • Échange sur la clé d’affectation des redevances minières perçues au titre de l’exercice 2012 aux différents projets de développement pilotés par les acteurs locaux.

A l’entame de la rencontre, il est revenu au Préfet de Kindia, M. Dramane Condé, de procéder à l’ouverture officielle des travaux. Dans son discours, il attirera l’attention des acteurs sur la gestion foncière relative à l’installation de l’Université Régionale à Kindia. Il suggérera aussi à l’Assemblée d’examiner avec diligence les potentialités de doter Kindia d’une gare routière.

Après cette cérémonie protocolaire, le DMR livre l’agenda de la rencontre puis dresse un état des lieux de la situation actuelle des projets de développement de la Préfecture. Ainsi, tour à tour, les administrateurs territoriaux ont présenté leurs rapports d’activités qui étaient articulés autour des points à l’ordre du jour, cités plus-haut. Tous les projets financés ont été passé examinés, les difficultés ont été ressorties et des recommandations formulées.

Des débats portant sur l’efficacité dans la gestion des ressources allouées aux actions de développement au titre de l’année qui s’écoule ont suivi chaque présentation.

La Coordination des Associations de Jeunesse de Guinée/Kindia (CAJEG/K), par la voie de son Président, M. Mamadou Keita, mettra ces débats à profit pour relancer le plaidoyer qu’elle avait auparavant soumis aux autorités locales pour la prise en charge d’un certain nombre de préoccupations des jeunes dans les Communes.

De débats en débats, l’Assemblée a validé la clef d’affectation des ressources aux actions des acteurs proposée par la commission qui a travaillé à cet effet. Ce qui a permis à la jeunesse de sortir très satisfaite de cette Assemblée avec une dotation allouée aux actions de développement de la jeunesse et gérée par les jeunes eux même.

PDF - 24.2 ko